17 novembre 2020

NOS FRANGINS NAUFRAGÉS : UN REQUIEM PAR LA BUKAVU SLAM SESSION “PASSE-MOI L’MIKE”

Par Patrick Miyanga
65 Views

PASSE-MOI L’MIKE, Le Collectif des Slameurs de la Ville de Bukavu au Sud-Kivu -la slam session mensuelle résidant à L’INSTITUT FRANÇAIS de Bukavu- organise ce Mercredi 18 novembre 2020 un spectacle de slam inédit greffé dans la session habituelle en mémoire des 13 Illustres et jeunes disparus d’un naufrage récent sur le lac-Kivu (Mai 2020) lors d’une randonnée, des innocents morts par suite des conflits armés perpétrés par diverses milices qui sévissent cette contrée de la République Démocratique du Congo qu’est l’Est et enfin de ceux qui ont trépassé sous le coup de la crise pandémique, qui elle, a frappé non seulement les Bukaviens ou les congolais mais aussi ceux qui sont sous d’autres cieux,… Cette journée est donc dédicacée à tous ceux dont l’existence a fait naufrage sur le fleuve de la vie.

A en croire, Monsieur Moïse Freed Mushagalusa “Apostolos” du pseudo, membre de ce Grand Collectif, ce dernier se fixe pour objectif d’abord hisser l’étendard du slam-Poésie à Bukavu, cet art qui est une mixture d’ingrédients de poésie classique et de celle urbaine,…

Toujours selon les propos de ce Jeune artiste PASSE-MOI L’MIKE est ensuite un assemblage de ces gens,de ces jeunes en grande partie,assujettis tous par un même lien : le Slam, pour demander avec une certaine frénésie courtoise la liberté d’expression qui s’est vue heurter à une légion d’écueils dans le pays.

Chaque dernier mercredi du mois,ces jeunes talentueux organisent un grand rancard dans la grande salle de l’institut français de Bukavu/Halle des Grands-lacs où ils parlent de tout ce qui les tiennent à cœur…

Nous osons croire que sous peu incessamment nous vous ferons découvrir l’histoire du collectif qu’est PASSE-MOI L’MIKE.