Home / Société / 6 choses qu’un jeune congolais souhaite en 2020

6 choses qu’un jeune congolais souhaite en 2020

Nous sommes tous différents, uniques, nos attentes personnelles le sont donc tout autant, mais à l’échelle globale, mondiale, à l’échelle de l’humanité, ce que nous voulons, ce qui nous anime, nous inquiète, nous surprend, nous fait vibrer, pleurer, nous rassemble et nous unit car toutes ces choses sont les mêmes, sont les nôtres, celles propres à notre génération. Et toutes ces choses, les voici…:

Trouver sa voie et être heureux

Ce que nous voulons, c’est simple: être heureux. C’est notre attente première. Comme tout le monde! me direz-vous, mais justement, pas comme tout le monde. L’argent, très peu pour nous. Bien conscient que l’argent contribue au bonheur, ce que nous voulons avant tout, c’est être heureux. Etre heureux de la façon dont nous souhaitons l’être, une façon qui nous est personnelle. Le développement personnel. Nous voulons mieux nous comprendre pour mieux nous développer.

Aimer et être aimé

Un classique qu’on croyait disparu, les jeunes congolais rêvent bel et bien d’Amour avec un grand A, du prince charmant ou encore de leur Cendrillon des temps modernes. Leurs attentes ont changé, bien sûr, alors que certains rêvent secrètement de “dater” leur camarade de promo, d’autres impressionnent avec l’habillement pris en location pour influencer les jeunes filles.

Réussir ses projets

Les jeunes ont des projets. Des projets personnels, des projets professionnels. Ils sont entrepreneurs dans l’âme, mais c’est surtout parce qu’on leur a mis cette idée en tête depuis leur plus jeune âge: Quel est ton projet professionnel? ton projet de vie? ton projet d’entreprise? Quel pays rêves-tu aller poursuivre tes études? Aujourd’hui des projets, ils en ont pleins la tête et ce qu’ils veulent c’est qu’on les soutienne, qu’on leur donne la possibilité, les moyens de parvenir à réaliser les projets auxquels ont leur a tant demandé de réfléchir. Qui peut les aider? le gouvernement, les entreprises, les associations, leurs parents?… Personne croit en eux.

Un emploi stable et épanouissant et plus d’aides publiques pour les jeunes

A l’heure ou nos parents travaillaient déjà, avaient un crédit maison sur le dos et deux enfants, nous peinons à trouver notre premier emploi avec un diplôme d’Etat, et encore plus pour des emplois épanouissants. En partie, car nous avons été bercés dans une douce illusion nous promettant le plein emploi dans quelques sections vois mêmes filières à l’université, mais aussi, car nous arrivons sur un marché saturé dans lequel les emplois sont segmentés et dénués de sens. Nous rêvons donc de liberté, d’épanouissement, de stabilité, d’équilibre et réinventons le monde du travail à notre façon: freelancing, startups.

Être écouté…

Tout simplement… les jeunes ont des idées, et malgré leur jeune âge, elles sont innovantes, nécessaires, disruptives, solidaires, fondées… Mais la société ne leur prête pas oreille,

Voyager en avion et avoir des mabanga dans les musiques

80% des jeunes congolais, rêvent voyager en avion et par dessus de tout se faire citer le nom dans les compositions musicales; d’où certains se font deja appeler Jeune Patron, Boss mutoto, Maboko banque, Champion

Vous êtes aujourd’hui où vos pensées vous ont menées, vous serez demain où vos pensées vous mèneront

Azga Shachikere

About Azga Shachikere

Check Also

Le super héros noir du film “Black Panther” est décédé

Le célèbre acteur américain Chadwick Boseman, star du film “BlackPanther” qui mettait en scène pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr French
X
Aller à la barre d’outils